Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2010

LE SINISTRE

cocoricoériser0036.jpg

DU CULOT, il en faut pour se déclarer successeur de l'esprit  gaulliste alors qu'on a juste démoli  ce que le general avait créé et ce sans écouter personnre.

oui sinistre personnage qui ose se mettre en parralèle avec un grand homme,  je ne me souviens pas que Charles de Gaulle ait fêté son élection au fouquet's ) même si la jeunesse en 68 n'a pas été d'accord avec lui, même s'il la commis quelques erreurs, c'était incomparable avec ce que" nous fait supporter SARKO....vraiment il n'a pas honte même si en tant que chef d'état il se devait d'assister à la commémoration AU MOINS, il aurait pu se taire.

22/12/2009

coucou

SDC10464.JPG
BON WEEK END, BON NOEL
A Bientôt

03/07/2009

REVE D'ETE

la cascade.jpg"Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
           Extrait du Lac de Lamartine

 

                tableau " la cascade "1995 60x80

06/12/2007

NOEL

P ARLER DE NOEL en ce moment, c'est banal , joies et soucis envie de nous reveiller heureux même si ...

Il nous reste nos illusions et nous voulons encore y croire,QUE DE SOUVENIRS? Je vous livre l'un des miens:

C'était il y a bien 20 ans de cela ( peut-être plus)j'allais chercher mes petits fils à la Maternelle CONDORCET  JEe suis assez grande et bien étoffée, une des maitresse jeta son dévolu sur moi pour m'habiller en père nöel et distribuer cadeaux et friandises aux enfants....je n'avais jamais vu d'aussi près le regard de tousces petits, leur joie et même leur peur, j'en ai gardé des images inoubliables dans ma tête et b eaucoup d'émotion.

Un habit rouge vif en souriant j'enfile…
J'imagine déjà des enfants la clameur.
Ma grande barbe blanche offre le teint charmeur
De ce Père Noël en moi qui se profile.

Envahi par le trac, dans la cour je défile
Au sein de cette école où j'obtiens la primeur
Du rêve des bambins et de leur bonne humeur.
Dans le cœur des petits, heureux, je me faufile.

L'un d'entre eux me procure un émoi saisissant
Il me tend un dessin, d'un geste attendrissant.
Je lui laisse un cadeau. De bisous il me couvre.

Hélas je dois partir… l'enthousiasme se tait.
Devant le grand miroir, l'amuseur se découvre…
Moi-même j'ai rêvé que cet homme existait

ET EN PRIME PUISQUE MON BLOG EST ORIENTE SUR L'art ( cette fois très classique) je vous livre le merveilleux tableau de Georges De LA TOUR baigné de tendresse et de lumièred33f4d0a09b4883219ed72d9b1d4f74f.jpg

 

 

 

nativité

13/11/2007

apres la greve...SOUVENIRS

TRAINS D'HIER

medium_imagesgarabit.2.jpgaux alentours de 1936

J'avais 8 ans et, cette année là grâce train, aux congés payés, je fis une belle découverte..
mes parents alors habitaient Aurillac amenés là après Albi et Lexos par la nécessité du travail
A l'époque (!) il faisait froid à partir du mois de Septembre et ma famille ne s'habituait pas trop au climat
Maman se languissait de Montpellier et papa en bon sétois ne rêvait que des canaux et de la baraquette

La semaine de 40 heures ,lesdits 15 jours de congés payés allait leur permettre la réalisation de leurs rêves
J'en reviens au train, nous irions voir mémé à CETTE et des cousines à MONTPELLIER
maman faisait la valise avec son plus joli tailleur, deux ou trois robes légères sans oublier mon costume de petit marin et le chapeau panama de papa
AH, ce train...il crachait, il fumait, nous montions en 3ème classe sur des banquettes en bois, tout le monde se parlait, on riait et vers midi avant le tunnel du Lioran, nous sortions le repas du panier, je le revois encore, ce panier, noir avec deux rabats en paille tressés et le pique nique magique commençait, poulet oeufs dur, jambon saucisse et au dessert point de yaourts ou autres machins chocolatés non, une belle poire du jardin ou une pomme ( nous étions en Septembre ) je n'avais jamais eu aussi faim
après quoi je me faufilait hors du compartiment pour voir défiler le paysage ..j'ai toujours adoré ça et mon journal préféré était " la semaine de Suzettemedium_P4276149.jpg "
Faisant bien attention à ne pas m'éloigner " E PERICULOSO SPORGHERSI " je m'amusais à voir les fils télégraphiques monter ou descendre au gré
de la vitesse, avant chaque gare un rugissement sonore de la loco avant qu'elle ne prenne un petit repos pour rechager le charbon et l'eau pour la vapeur,
pas si vieux que ça, du moins dans mon esprit, Nous n'étions pas riches mais tellement heureux
et c'est ainsi que j'ai vu la mer pour la première foismedium_imagesgarabit.jpg