Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/09/2010

AU REVOIR MICHEL

DSCN0478.JPGvieux-couple-seance_~u12674961.jpgbien banale anecdote que je vais vous conter aujourd'hui:

en petites vacances ( j'ai de la chance) la semaine dernière, nous cherchions un banc à l'ombre sur la place d'une petite villeble adorable et touristique.UN VIEUX monsieur était assis cherchant l'ombre comme nous aux environ de 15 heures.Nous avons lié conversation et un peu curieuses lui avons demandé s'il habitait ce village.

Je suis à la maison de retraite nous di-il...ce mot retraite me rappelant quelque chose je lui demande: c'est bien ? Non me répond-il, il faut subir tout les autres ceux qui sont au bout et qui ne parlent pas, ceux qui se battent, les vieux séniles et, surtout à table...

et le personnel : gentil mais débordé, un medecin fait sa tournée tous les jours...on attend,

des enfants?  Silplement un frère malade,actuellement à l'hopital

gentiment n ous avons parlé de choses et d'autres : du pays de son travail, il était ouvrier agricole pendant 60 ans..

Dans ma tête tout cela faisait tilt et je pensais à nos doctes politiques, syndicalistes  et autres, assis autour d'une table ne finissant pas de discuter...

Marie à pris des photos, et nous lui avons demandé son nom " Michel DURAND " nous dit-il pudiquement michel certainement DURAND peut-être, nous allons quand même lui envoyer une carte postale à ce nom.

et, il le fallait bien, nous l'avons quitté , il avait un bon sourire et un peu de lumière dans ses yeux

nous lui avons dit en le quittant :..AU REVOIR MICHEL le coeur un peu serré.

30/05/2010

aujourd'hui

Je sais, c'est une fête commerciale et pourtant ce jour là dans ma solitude j'ai le coeur serré, tant il est vrai que l'amour n'a pas besoin de rappel ni de calendrier , pourtant l'environnement les pubs,les journaux nous conditionnent; aussi tous les derniers jours de mai j'ai le coeur un peu serré, A Ma mère si vite partie je dédie ce poème

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s’ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s’écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?…
Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine

A MA MERE.jpg


De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !

Paul Verlaine