Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2010

LE SINISTRE

cocoricoériser0036.jpg

DU CULOT, il en faut pour se déclarer successeur de l'esprit  gaulliste alors qu'on a juste démoli  ce que le general avait créé et ce sans écouter personnre.

oui sinistre personnage qui ose se mettre en parralèle avec un grand homme,  je ne me souviens pas que Charles de Gaulle ait fêté son élection au fouquet's ) même si la jeunesse en 68 n'a pas été d'accord avec lui, même s'il la commis quelques erreurs, c'était incomparable avec ce que" nous fait supporter SARKO....vraiment il n'a pas honte même si en tant que chef d'état il se devait d'assister à la commémoration AU MOINS, il aurait pu se taire.

17/02/2008

DEBOUT LES MORTS

5ed5d73f39418696a29d5b800632e37a.jpgpourquoi en ce Dimanche maussade, ce cri de guerre à VERDUN en1915 me revient à l'esprit ? JE SUIS LA DIGNE FILLE DE MON  Père ( poilu de 14 et anarchiste ) aussi je ne puis m'empêcher de recopier ici une note du blog l'anarcho monarchiste :

Je ne suis pas de droite, et ne le serai jamais. Dès lors, pourquoi éprouver un tel respect, une telle admiration, pour De Gaulle ? Parce que celui-ci incarne, aujourd'hui comme hier, bien autre chose que la droite. Charles de Gaulle méprisait les partis politiques, et ne manquait pas d'éprouver de la défiance à l'égard d'une droite qui, certes, le soutenait, mais qui ne l'aimait pas et qui le lui fit d'ailleurs bien sentir en 1969. En juin 1968, déjà, De Gaulle savait que la victoire massive des gaullistes aux élections législatives n'était pas la sienne, bien qu'elle fut remportée en son nom. En 1969, ceux qui avaient quelque intérêt à ce qu'il parte se sont objectivement joints à ses ennemis pour le pousser vers la sortie. Il est vrai que De Gaulle avait un projet innovant, prévoyant l’introduction des salariés et des syndicats dans les conseils de gestion des entreprises : cela était forcément de nature à mobiliser contre lui aussi bien la droite amoureuse de l'argent qu'une gauche qui, à l'évidence, ne se sentait pas vraiment obligée de soutenir un tel projet... Finalement, c'est sur un autre projet - celui de la régionalisation et de la réforme du Sénat - que De Gaulle se vit signifier son renvoi, avec la victoire du "non" au référendum du 27 avril 1969. Constitutionnellement parlant, il n'était pas obligé de partir, mais étant fidèle à ses principes, il a fait ce n'importe-quel homme d'Etat responsable aurait fait sa place (et que Jacques Chirac aura été, évidemment, incapable de faire, bien que les occasions n'aient pas manqué) : il a démissionné. Jusqu'au bout, De Gaulle aura été exemplaire.

IL Y A QUELQUEFOIS DES EXEMPLES A SUIVRE

14/01/2008

AUTRE TEMPS.....

e97a94cd3de2babdccfa518530c371d8.jpg

AUTRE MEURS

 

* Fiançailles :
Automne 1920 : le commandant De Gaulle, en permission à Paris, se fiance avec la jeune Yvonne Vendroux. Beauté grave de 20 ans, la brune fiancée semble très émue. Elle ne connait son futur époux que depuis un mois à peine, mais déjà elle est conquise par ce géant impressionnant qui mesure 40 cm de plus qu'elle : "Ce sera lui ou personne!" a-t-elle lancé à son frère qui sondait ses sentiments. Les choses sont rondement menées et, le 11 novembre, les deux familles se trouvent réunies autour d'un délicieux repas arrosé de champagne pour d'officielles fiançailles. Charles glisse un diamant au doigt d'Yvonne et l'embrasse. C'est leur premier baiser en public...Quelques jours plus tard, Charles De Gaulle regagne son régiment basé à Varsovie, la tête remplie d'images de bonheur et de projets : dans 5 mois, il sera marié ! LA SUITE ON LA CONNAIT....

c'est une belle histoire dans l'histoire de FRANCE

TOUTE RESSEMBLANCE AVEC UN AUTRE PERSONNAGE n'est absolument pas fortuite mais différente  helas....