Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2013

BOUBA BOUBA

 

Ce n'est pas une danse africaine, encore moins une onomatopée musicale

BOUBA, c'est un lieu précis parmi quelques autres  d'une région produisant de la banane

situé au Cameroun.

Si comme moi, vous avez vu hier 18..SEPTEMBRE  à 23 heures l'excellent reportage d' Elise LUCET vous devez être édifiés.

Il est vrai que ce n'était pas à une heure de grande écoute, il y avait de quoi nous faire dresser les cheveux sur la tête( pour ce qui en ont)

Donc j'apprends que lesdites bananes que nous recevons en très grosse quantités sont fortement polluées par des pesticides dangereux employés en très grande quantité pr les producteurs au point que les résidents doivent vite se mettre à l'abri chez eux lorsque le hélicos aspergent les plantations.

La plupart des travailleurs de ces bananeraies sont souvent atteint de maladies les rendant parfois aveugles,. Déjà que les salaires sont une misère l'exploitation n'est pas que bananière !!

On nous inonde d'informations aux heures de grande écoute concernant des assassins, de, tout acabit, de prisons à augmenter, ( ou pas)

LE Gaz Tarin c'est effroyable et s'il se trouvait aussi sur un fruit que nous mangeons avec gourmandise ?

LES MEURTRIERS sont plus nombreux qu'on ne croit, tels que les financiers qui sans scrupules délivrent le poison, Quel châtiment pour ceux là ?

Commentaires

Je n'ai pas regardé ce reportage. Effarant ! Mais le reportage a-t-il abordé la question des bananes bio? Je pense que les produits bio sont toujours un moindre mal même si on trouve des produits chimiques partout. Les pauvres qui se reproduisent à la chaîne ne se rendent pas compte qu'ils font le jeu des nantis dont ils sont les esclaves soi-disant affranchis. Pour nourrir ces milliards de gens on n'a pas d'autre choix que de leur faire bouffer de la nourriture polluée volontairement.

Les pommes aussi sont devenues parait-il très dangereuses. Les produits chimiques s'accumulent jusqu'à 2cm sous la peau du fruit et il n'y a plus guère que le trognon qui est comestible.

Écrit par : Ubuesk | 20/09/2013

Les commentaires sont fermés.