Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2013

VIEILLIR

cE MATIN, par hasard, je tombe sur une page de Bernard PIVOT que je trouve très adaptée au temps qui passe :

UN BEAU JOUR , ou plutôt un jour on s'azperçoit que notre jeunesse s'est enfuie, vous le savez bien mesdames,les Messieurs ne se retournent plus sur votre passage et cela de plus en plus tôt car la jeunesse est impitoyable.

MAIS CELA portrait_2.jpgN'EST RIEN  :

Un autre jour quand les cheveux ont blanchis les désirs s'espacent, les douleurs sournoisement s'installent,ce n'est pas encore le rejet sociétal mais presque

On se demande pourquoi sommes nous encore là, l'énergie s'effrite et vient la solitude....

mais la vie est belle, moi aussi  j'aime   Mozart.  ci-dessous le texte d

 

Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire : vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est horrible, c’est déprimant, c’est mortel.

Mais j’ai préféré « chiant » parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste. Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance. On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant. Invulnérable. La vie devant soi. Même à cinquante ans, c’était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.
 
Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps – mais quand – j’ai vu le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l’âge qu’ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la marge. J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence à mon égard. Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables. Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge. Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants. « Avec respect », « En hommage respectueux », « Avec mes sentiments très respectueux ». Les salauds ! Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect ? Les cons ! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !
 
Un jour, dans le métro, c’était la première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place. J’ai failli la gifler. Puis la priant de se rassoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. « Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que… » Moi aussitôt : «Vous pensiez que…? -- Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous assoir. – Parce que j’ai les cheveux blancs? – Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, ç’a été un réflexe, je me suis levée…-- Je parais beaucoup beaucoup plus âgé que vous? –Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une question d’âge… --Une question de quoi, alors? – Je ne sais pas, une question de politesse, enfin je crois…» J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle descendait pour lui offrir un verre.
 
Lutter contre le vieillissement c’est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour, ni au rêve. Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire, des heures exquises. C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent. C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie. La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce. J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio du Concerto no 23 en la majeur de Mozart, soit, du même, l’andante de son Concerto no 21 en ut majeur, musiques au bout desquelles se révèleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà. Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés. Nous allons prendre notre temps. Avec l’âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement. Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années? En mois? En jours? Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération. Après nous, le déluge? Non, Mozart.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Comme mon papa. Bisous.

Écrit par : lutinbleu | 14/05/2013

Le jour se leve, il faut tenter de vivre...
Nous sommes tous concernes par votre experience Ginette, sauf ceux qui nous quittent prematurement, ce qui est encore moins drole... A tout malheur qq chose est bon...
Le courage et la philosophie vous, nous aident a vivre...

Écrit par : puzzle | 14/05/2013

je vous ai lu jusqu'au bout. J'ai aimé...

Écrit par : MARRIE | 15/05/2013

Ginette, le texte de Pivot est tres beau, je l avais lu il y a longtemps, mais il n avait pas donne a mes oreilles si cruellement... Merci de nous le faire partager...
Si vous me permettez d etoffer le debat, mon pere ne m a donne qu une seule lecon de vie ; jusqu a la fin, il etait resolu et determine, refusant de quitter sa maison, insultant soignants et medecins qui voulaient l expedier en maison de retraite...
quand ma mere y esr allee, se sentant trahi et abandonne, il s est mis en quete d une nouvelle femme, non pour la bagatelle, il avait 88 ans, mais pour parler et partager...
Il est mort en pleine canicule, apres un match de foot, raide mort, d une crise cardiaque... Un dixieme de seconde, le reste du temps des milliers de jours, des millions d heure, il n a cru qu en la vie...
Ma maman, c est exactement le contraire depuis su elle venue au monde, elle se plaint... Pas un jour sans se plaindre, accuse le destin,la malchance...
Ps : vous concernant Ginette, g tjrs ete gene par les complimens laudateurs de certains de vos amis, et vous reconnaitrez que je vous ai tjrs traite avec franchise...

Écrit par : puzzle | 15/05/2013

cher Puzzle, ne soyez pas gêné, je suis imperméable à la flatterie sauf si je ressens au travers de celle-ci de la gentillesse et l'envie de faire plaisir; je fais la part des choses , toutefois, étant moi-même très directe, j'accepte aussi la vérité si elle est sans méchanceté, c'est probablement pour cela que nous sommes amis. LA POLITIQUE C'EST PAREIL, qui peut prétendre détenir la vérité, elle est multiple, seuls les hommes sincères et justes peuvent faire avancer les choses, inutile de s'envoyer injures et noms d'oiseaux de ridiculiser l'adversaire ( je l'ai fait, vous aussi) c'est inutile, et dangereux
c'est dans l'esprit avec un regard clair que doivent se faire les échanges et je me fiche pas mal d'amener de l'eau au moulin de ceux qui voudrait diriger un navire en perdition en voulant se faire élire pour conserver ou atteindre la bonne place pendant que le petit peuple crève.
j'ai cru longtemps à la lutte ces classes, au militantisme, ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui, l'évolution e la société s'est faite dans le chacun pour soi et l'égoïsme, servi en cela par la grande finance qui a détruit le meilleur du possible
Je ne suis pas pessimiste l'important comme disait ton papa c'est la vie et pour cela il faut toujours lutter.

Écrit par : ginette | 15/05/2013

Il faut toujours lutter : c'est la lutte finale, groupons-nous car demain, les eaux minérales remplaçeront le vin !
La preuve, finale de la coupe de france de football : Bordeaux-évian.
J'espère que Bordeaux va gagner .......

Écrit par : Robert le diable | 15/05/2013

je me fiche du foot comme de ma première chaussette et si j'aime le sport et les sportifs l'usageu'on en fait pourrait mériter ces imbécillités qui sont graves cependant, il est dit dans les évangiles cher Robert ou chez d'autres religions qu'il y a toujours des effets pour des causes bonnes ou mauvaises
si vous ne le savez pas en tant que diable, allez donc demander à Dieu qui vous a jeté en enfer !!!

Écrit par : ginette | 15/05/2013

C'est de l'humour, 3ème, 4ème degré. Et si vous voulez savoir qui était Robert le diable, écoutez l'album de Jean Ferrat, les poêtes. Et vous vous aperçevrez que la connonation est éloigné de la religion.

Écrit par : Robert le diable | 15/05/2013

La connotation est éloignée de la religion. Je m'excuse platement, Ginette, pour la faute de frappe, et surtout d'orthographe et de conjugaison.

Écrit par : Robert le diable | 15/05/2013

et du ç , à apercevrez :-)

Écrit par : anonymous | 15/05/2013

Bien maîtresse anonyme, je le recopierai cent fois ou sans foi !!!!!!

Écrit par : Robert le diable | 15/05/2013

Il a raison, Pivot..C'est "chiant" de vieillir...Mais, si on ne vieillit pas, c'est qu'on est mort...Alors, que choisir !
On dit aussi que c'est dans la tête que ça se passe..En partie aussi...A 30 ans, je me considérais déjà comme une "vieille"...Que dire maintenant, dès que j'aurai attaqué une autre dizaine...
Ginette, tu me parais encore très "verte" pour ton âge...Se mettre à internet à plus de 80 balais, je doute que je l'aurai fait, mes neurones n'auraient sûrement pas suivi..Dans 20 ans, à quelle ère serons-nous ? Le progrès va tellement vite à notre époque, qu'à peine sorti un objet est déjà démodé..Vois avec les ordis...Je commence à me familiariser avec un nouvel outil, et paf, il est démodé..
Hier, je gardais mes 2 petites filles de 9 et 4 ans..La petite de 9 ans a accaparé mon ordi..Pas d'ordi avant la 6e ont dit les parents...La petite de 4 ans est déjà familière aussi...

Écrit par : juliette | 16/05/2013

Je n'en suis pas encore au stade où vieillir est chiant mais je sais hélas que ça viendra !

Écrit par : Ulysse | 18/05/2013

Juliette, ma fille de qui a un peu moins de trois ans a sa tablette et qd elle passe devant des tele a Confo, elle fait glisser son doigt, croyant que tous les ecrans sont tactiles... Il y a des jeux educatifs pour les enfants de cet age qui semblent interessants... A mon avis, l essentiel etant que les enfants n y passent pas trop de temps....Et qu ils fassent de l exercice...

Écrit par : puzzle | 18/05/2013

Les commentaires sont fermés.