Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2012

inspiration Bouddhique

 

nam myo.PNG


UN VAISSEAU POUR TRAVERSER L'OCEAN DES SOUFFRANCES

(inspiration bouddhique) NICHIREN DAISHONIN

25/09/2012

FREART A L'ECOLE

Il m'arrive souvent de feuilleter un album photos, vieux de quinze ans. Où sont-ils ces petit barbouilleurs qui s'initiaient avec sérieux à la peinture abstraite ? Ils ont 20 ans maintenant et certain par hasard se reconnaitront.

QUELLE JOIE POUR MOI d'avoir pu communiquer durant deux heures avec les petits de l'Ecole Michelet que m'avait confiés leur maitresse.

Le temps a passé, j'ai vieilli moi aussi , pourtant ma tête et mon coeur se trouvent là toujours  attendrie et heureuse par le souvenir

freeart à l'école 001.jpg

16:07 Publié dans Free Art? | Lien permanent | Commentaires (3)

04/09/2012

CE BON MONSIEUR DE LA FONTAINE

 

ECOLE.JPG

 

 

 

CE BON MONSIEUR DE LA FONTAINE

 

 

 

QUE CROYEZ VOUS QU'IL ENSEIGNAiIT AU XVIIème siècle : la morale ? PAS DU TOUT...la morale est un terme bien dépassé que nos gouvernants et enseignants devront accomoder.

 

 

 

Donc,ce bon Monsieur de La Fontaine faisait surtout apparaitre les défauts de la société de l'époque qui d'ailleurs ont toujours cours; maintenant il y en a d'autres : la violence, l'irrespect, l'intolérance dans l'attitude et dans le verbe.

 

 

 

allez, messieursd les enseignaznts, les philosophes, les poètes de tout poil, il y a du travail sur la planche

 

 

 

CENT FOIS SUR LE METIER REMETTEZ VOTRE OUVRAGE...

 

Le Coche et la Mouche

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L'attelage suait, soufflait, était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment
Qu'elle fait aller la machine,
S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine,
Et qu'elle voit les gens marcher,
Elle s'en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;
Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !
Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :
J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Ca, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.
Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S'introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés

 

 

03/09/2012

EQUINOXE

C'est la rentrée, les jours plus courts, fin de l'été, courage et persévérance, écartons les feuilles mortes

Un rideau de tulle, le chèche d'un touarègue
virevoltant dans le vent d'autan;
là, dans l'embrasure d'une modeste fenêtre
ouverte sur la Garrigue et la Grande bleue,
à quelques lieues des brouhahas du monde,
au sommet d'une coline où s'épanouit
modestement la cabane d'un berger,
ou l'abri d'infortune d'un pêcheur de sardines...

Écrit par : Ji-el-Bê | 20.11.2007

 

8868735a579663fc8f0510631e37c7d6.jpg