Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/12/2011

ENTRE DEUX TOURS

 

nouvel-an-2012-calendrier-numeros_532882.jpg

Cest le moment des reflexions...après les agapes, les rencontres familiales,plus ou moins réussies;les arbres scintillants,les cadeaux, et les porte-monnaie vides, faut encore s'y remettre avant d'attaquer les choses sérieuses : d'abord le nouvel an 2012 , unne année pleine de promesses, d'illusions;de  divination,ça me serre le coeur dre savoir qu'on va encore dans la joie pétillante des bouchons de champagne se souhaiter UNE BONNE ANNEE ( et surtout une bonne santé comme on dit car il faudra se débrouiller avec moins de sécu)  nous savons que plus que jamais nous allons devoir décider, tirer le diable par la queue,  eliminer laclasse moyenne pour devenir "le peuple d'en bas " comme disait ce" cher RAFFARIN, continuer les restos du coeur avec la bénédiction de notre président qui vient de les découvrir après le Fouqu'ets. BONNE ANNEE 2012

POURTANT JE VOUS SOUHAITE DE TOUT COEUR DE TROUVER CETTE ANNEE LE MEILLEUR DE VOUS MEME  ET LE PARTAGE, JE VOUS SOUHAITE TOUT SIMPLEMENT D'ETRE HEUREUX QUAND MEME.

Commentaires

Ben oui essayons d'être heureux quand même !
Grosses bises Ginette

Écrit par : Pat | 29/12/2011

Il va en falloir du courage aussi souhaitons plus que tout que la santé soit préserver pour résister dans l'attente de jours meilleurs.
Du fond du coeur, BONNE ANNEE, chère Ginette.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 29/12/2011

bises ginette, les vraies richesses ne sont pas celles que l'on croit, toi tu le sais !
bonne santé ginette pour 2012

Écrit par : pierrot le zygo | 30/12/2011

Pour 2012 chère Ginette je te souhaite de garder bon pied bon oeil ainsi que la réalisation de tes rêves et projets, surtout ceux les plus fous !

Bises fraternelles

Écrit par : ulysse | 31/12/2011

Je te souhaite chère Ginette une belle et grande année 2012, et en particulier une santé "du diable"
Akela.

Écrit par : AKELA | 31/12/2011

Les commentaires sont fermés.