Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2010

LA COMPET

Une grande question se pose en ce moment : faut il noter les enfants ?

la compétition fait partie de la vie et si l'Education nationale ne trouve pas mieux pour réformer ( oui je sais le mot est à la mode) le système ça n'avancera pas beaucoup.Pour ceux qui ont des difficultés, cela ne changera pas beaucoup, pour les autres,c'est  supprimer leur petite carotte;

Permettez à une ancienne maman et aussi une grand'mère de donner son point de vue même si on ne me le demande pas...j'aurai plutôt envie de dire à tous ces beaux esprits qu'il est urgent d'apprendre à se dépasser soi-même, sans cesse et toujours et pas au moyen de notes qui, par ailleurs, peuvent quand même servir très accessoirement Demandons plutôt à ceux qui sont en charge de l' Education d'observer le potentiel et la valeur personnelle, ces valeurs étant sujettes à l'environnement, à l'amour reçu et non à la contrainte;

Difficile et pourtant possible, changer les corvées en véritable plaisir, les moqueries par le dialogue,le mépris par l'intérêt. Quelle belle victoire de société ne trouvez-vous pas ?

J'aurai plein d'exemple à vous donner et vous en avez aussi certainement: intérêt et amour remplaceront très bien les notes

Et si on notait les ministres .........AHHHHHHHHHHHHH

ENA.gif

Commentaires

Quel texte sensé !!!
Nos grands réformateurs font beaucoup de bruit pour pas grand-chose en oubliant l'intêret des enfants qui ne sont pas des robots standardisés mais des êtres vivants différents et plein de "richesse" si on leur donne de l'amour et de la compréhension .
Bon week end à toi .
Bises elfigques

Écrit par : elfig | 19/11/2010

Quel texte sensé !!!
Nos grands réformateurs font beaucoup de bruit pour pas grand-chose en oubliant l'intêret des enfants qui ne sont pas des robots standardisés mais des êtres vivants différents et plein de "richesse" si on leur donne de l'amour et de la compréhension .
Bon week end à toi .
Bises elfigques

Écrit par : elfig | 19/11/2010

Il est impossible de noter les ministres, la notation en dessous de zéro n'existe pas !!!!

Écrit par : AKELA | 19/11/2010

je te donne 10/10

Écrit par : pierrot le zygo | 19/11/2010

La suppression des notes ne signifie pas la suppression de l'évaluation. Connaissez-vous par exemple les techniques Freinet, extraordinaires en terme d'apprentissage et pourtant sans note...L'utilité des notes est qu'elles permettent de globaliser, de faire des moyennes, de mesurer l'éventuelle progression de l'élève, etc. chose utile certes - mais qui n'a rien à voir à mon avis avec la motivation, avec l'effort et l'intérêt pour apprendre.
Si l'évaluation permet de savoir où en est l'élève pour l'aider à rattraper un retard, combler une lacune c'est utile, si l'évaluation permet d'envisager l'avenir, c'est précieux
Si ça ne sert qu'à sanctionner et mettre en avant les "meilleurs" en écrasant les autres, alors oui v'est néfaste
Le problème n'est pas notes ou non, le problème c'est comment aider et motiver chaque élève, quel que soit son niveau présent
J'aime bien ta note (ton écrit... pas ta notation :-) )

Écrit par : La Calmette | 20/11/2010

oui jack, on cherche des solutions alors qu'elles existent déjà et ne sont pas ( sciemment ou pas) utillisées suffisament, nous ne sommes pas tous formés dans le même moule, les différences sont laissées de côté, dommage !

Écrit par : ginette | 20/11/2010

Supprimer les notes, ça a déjà existé....J'ai connu ça....A la place des notes, on mettait des A, B, C, D, E....En français, je me situais vers les A ou B...En math, presque toujours D ou E...Ca revenait au même...

Quand à se surpasser, je trouve qu'il y a de + en + d'abus avec les week-ends de motivation ou d'intégration, genre bizutage..en pire dans le monde du travail par rapport à l'école.....Est-ce se surpasser que de demander à ses salariés de sauter à l'élastique, de faire le parcours du combattant pire que l'armée)...Et, à la sortie, si tu as réussi, soit tu seras un bon élève bien noté, soit tu rates, et on te mettra dans un placard...Voir la méthode japonaise...

En ce moment, je suis en train de taper un rapport..Entre 2 pauses, je me balade sur les blogs.. faut bien se détendre)..Je dois le remettre impérativement lundi...Je suis contente de moi, mais, ceux qui le liront, seront-ils contents et me mettront-ils une bonne note ? Ne me feront-ils pas tout recommencer ? On verra...C'est la 1ere fois que je fais ce genre de rapport administratif...Si j'ai une mauvaise note, j'irai me jeter dans l'Allier....car, il en va de notre avenir...de futurs rentiers...

Alors, l'éternelle question : faut-il ou ne faut-il pas mettre de notes ? ...Les avis sont partagés....Par contre, non au bonnet d'âne mais oui au cachot...Nomého, c'est qui qui commande, les parents ou les enfants, les maîtres ou les parents ?

Écrit par : juju | 20/11/2010

Ah, au fait je te mets 8/10...Pas 10, car, ce que tu dis sur la fin, faire des corvées avec plaisir, non, car on fait rarement une corvée avec plaisir, sinon, ce ne serait plus une corvée, mais une occupation saine et agréable...Ca relève de l'utopie....Remplacer les notes avec juste de l'amour, tu en connais beaucoup des profs s'occupant indivuellement de chacun de ses élèves avec amour ?..Au lieu de supprimer des postes d'enseignants à tour de bras, il faudrait commencer par recruter..Mais, voilà, c'est nous, les citoyens qui payons les profs..Alors, je te le dis, une note coûtera moins cher à notre porte-monnaie...

Écrit par : juju | 20/11/2010

Le problème de l'école française est qu'elle traite de nuls les élèves qui ont des difficultés alors que chez les les anglo saxons on leur dit qu'ils peuvent mieux faire !

Écrit par : ulysse | 20/11/2010

Ginette, tu exprime mieux que moi, ce que je pense....
j'aime beaucoup tes notes

Écrit par : Arécol | 21/11/2010

juju, je proteste..., je me plaindrai aux parents d'élèves, alors rions un peu, imagine qu'aller au tableau ( corvée) devienne plaisir par exemple que l'élève soit considéré comme prof, qu'il ait le droit de dire tout ce qu'il ne comprend pas au lieu de sécher piteusement, qu'il gagne en liberté à montrer ce qu'il aime à taguer et à faire rire la classe......nous aurions un futur humoriste ! il aurait le droit de dessiner, de colorier, d'inventer comment enregistrer les règles de grammaire, de demander par exemple à tout le monde d'employer l'imparfait du subjonctif pendant cinq minutes, il ne serait plus alors le sinistre cancre mais la vedette, simple façon de voir n'est-il pas vrai ?

Écrit par : ginette | 21/11/2010

Et croire en chaque enfant !

Depuis fort longtemps des hommes et des femmes courageux ont fait émerger des courants pédagogiques où l'enfant est au centre de tout intérêt.
Enseignement minoritaire, marginal, parallèle, torpillé avec acharnement par l'Education Nationale qui n'accepte pas les électrons libres.

Gros bisous Ginette, après-midi pluvieux donc studieux. (et noté que par moi-même !)

Écrit par : Mikèt | 22/11/2010

On est tous Jedei, parfois Maitre, parfois élève. L'un n'existe-t-il pas sans l'autre?

Écrit par : lutinbleu | 24/11/2010

Les commentaires sont fermés.