Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2010

LA GIFLE

ou le festival de Cannes avant l'heure

MON Papa, dans les années 32/33 s'était équipé d'un magnifique kodak à soufflet, non seulement humoriste mai aussi bon  photographe, il savai

la gifle n) 2.jpg

t cadrer ses sujets.

En l'occurence, le sujet c'était moi...non je ne voulais pas poser, j'avais le soleil dans les yeux et tellement chiante qu'au bout de 5 minutes, maman n'y tenant plus m'envoie une gifle retentissante ( pas le son, dommage cela viendra bien après)

reonnaisons quand même que papa n'avait rien à envier à Doisnau

Commentaires

tu tiens quoi à la main ? un plat à tarte ;-)

Écrit par : pierrot le zygo | 25/05/2010

Effrontée !
On ne sourit pas quand maman se fâche !

Écrit par : gene | 25/05/2010

Elle devrait être drôlement forte la giflle pour que tu t'en rappelle encore....Pourtant, ta mère n'avait pas pu voir le film "la gifle" avec Isabelle Adjani.....
Je pense que tu tiens un joli bérêt à la main...J'aimerais bien que la mode des chapeaux revienne...J'adore en porter....Ma mère portait le même genre de tailleur quand elle "est montée" à Paris pour la 1ere fois...J'avais aussi un oncle photographe amateur qui développait lui-même ses photos...Quand je pense que tout ça est parti à la poubelle....

Écrit par : juju | 25/05/2010

Aujourd'hui, cette petite fille pourrait porter plainte !
Bonne journée.

Écrit par : PLANET TAKA YAKA | 25/05/2010

oui, je m'en souviens fort bien, il y a des choses qui marquent : les doigts de la main sur ma joue par exemple, bien méritée la gifle, quand sa maman fait l'effort de mettre son plus beau tailleur avec la coiffure d'époque : frisée au petit fer, de cela aussi je me souviens bien et les séance chez la coiffeuse était épique, j'avais très peur de ce fer chaud qui voulait me faire belle, c'est là que je me rend compte que je devais être " pénible, en plus j'avais horreur de ce bonnet de marin avec pompon svp, me trouvant parfaitement ridicule, d'ailleurs puis que nous sommes en ces années là, je vous ferai profiter d'une autre photo avec ma mémé...convenons que j'étais déjà un peu anarchiste.
jamais il ne me serait venu à l'idée de contester la gifle de ma maman chérie...les choses ont bien changées

Écrit par : ginette | 25/05/2010

Pardonne moi de te dire que c'est tes parents qui étaient pénibles, te mettre en plein soleil, sur ton trente et un alors que au naturel je suis sûre que tu étais à croquer. Ils avaient l'air bien coincés tes parents ;-) ah quelle époque !

Écrit par : Aude Terrienne | 25/05/2010

ma chère Aude, il y aurait un roman à écrire la dessus, les principes d'éducation ont bien changé et je n'étais pas faite pour la rigidité de l'époque, alors que mes parents croyaient devoir être exigeants pour mon bien : tiens toi droite, ne parles pas à table etc....et ce n'était pas le pire...

Écrit par : ginette | 26/05/2010

Bonsoir Ginette,
une gifle pour cette petite fille, comme c'est cruel.
Je me souviens que maman me mettait un beret sur la tete pour sortir quand j'avais 5 ans. Horreur !

Écrit par : olivia | 26/05/2010

Bonsoir Ginette,

c'est cruel de donner une gifle à une petite fille.
Je me souviens du beret que maman me mettait sur la tete pour sortir quand j'avais 5 ans. Je pleurais, mais pas de giffle, heureusement !

Écrit par : olivia | 26/05/2010

Excuse-moi pour le double commentaire, Ginette.
Je croyais que le premier avait disparu.

Écrit par : olivia | 26/05/2010

je n'ai pas , je crois, reçu d'autres gifles , il devait y avoir un certain climat d'énervement général ce jour là.

Écrit par : ginette | 26/05/2010

Ma dernière giffle, j'ai du la recevoir ver mes 8 ans, après Papa n'a plus jamais osé nous toucher, il n'a pas voulu que j'aille à l'école pendant une semaine, il m'a donné une giffle et son doigt a touché le coins de l'oeil, ce qui a provoqé un bel oeil au beurre noir.
Il a essayé le coup de pied dans les fesse , ma soeur a mis la main pour se protéger , résultat des doigts comme une patate, il ne nous a jamais plus touchée, et nous ne sommes pas devenues des délincantes pour autant, il faut dire que nous n'étions pas livrées à nous même, le soir c'était couchées à des heures correctes pour que nous nous reposions vraiment.
C'était sûrement une autre vie, plus de sévérité, plus d'interdits , mais je pense que nous nous sentions protégés.
Je ne regrette pas cette vie et suis heureuse de l'avoir vécue à cette époque, pour preuve, j'ai essayé d'être aussi présente pour mes enfants que ce que l'ont été mes parents.
Amitiés à toi chère Ginette.

Écrit par : soezic | 27/05/2010

c'est vrai soezic, à ce moment là,recevoir une gifle ou une fessée, c'était tout naturel; comme moyen d'éducation on peut faire mieux, toutefois je n'en suis pas sûre il faut se remettre dans le contexte de l'époque.

Écrit par : ginette | 27/05/2010

Ca yé, Ginette,
j'y resuis !
Et toi ? C'est ta combientième note ???
Des bises

Écrit par : gene | 27/05/2010

Gene, celle-ci- c'est la 996 ème
mais c'est ou que tu y re y est ? T'ai pas trouvée

Écrit par : ginette | 27/05/2010

Gene, celle-ci- c'est la 996 ème
mais c'est ou que tu y re y est ? T'ai pas trouvée

Écrit par : ginette | 27/05/2010

finalement , j'ai pensé à appuyer sur ton lien ( suis-je bête ) !!! tu a bien fait de returner

Écrit par : ginette | 27/05/2010

mon commentaire a disparu ? que s'est-il passé Ginette ? Jespère ne pas t'avoir froissée, il ne me semble pas avoir écrit quelque chose de génant, mais sait-on jamais. En tout cas je n'avais aucune intention blessante, et la gi gifle à gi ginou n'était que pour plaisanter sur une pratique peut-être trop fréquente à cette époque : les gifles. Comme on disait alors, ça forme le caractère... enfin, heureusement on n'y croit plus trop. Une gifle pour dire "stop" est parfois salutaire, mais ça doit être vraiment l'exception...

Écrit par : La Calmette | 28/05/2010

Délicieuse note Ginette mais ton papa risquerait aujourd'hui la prison pour cette giffle ...

Beau week end

Écrit par : ulysse | 29/05/2010

Les commentaires sont fermés.