Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2010

l'accent pointu

les iris.jpgHIER, dans l'obligation d'obtenir un renseignement dans unbureau de la capitale, je téléphone formulant ma demande, je perçois aussitot un petit rire étouffé et je mets quelques seconde à comprendre : MON ACCENT DU MIDI ? Demander un renseignement avec cet accent là devait lui paraitre une galéjade car il est d'habitude réservé eaux commentateurs sportifs ou aux humoristes, je me suis retenue et sur le champ voila que je reformule ma demande en pointugeant ( ce qui était bien là le plus rigolo) à cette personne, je dédie ce poème bien connu :

De l'accent! De l'accent! Mais après tout en-ai-je?
Pourquoi cette faveur? Pourquoi ce privilège?
Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord,
Que c'est vous qui pour nous semblez l'avoir très fort
Que nous disons de vous, du Rhône à la Gironde,
"Ces gens là n'ont pas le parler de tout le monde!"
Et que, tout dépendant de la façon de voir,
Ne pas avoir l'accent, pour nous, c'est en avoir...

Eh bien non! je blasphème! Et je suis las de feindre!
Ceux qui n'ont pas d'accent, je ne puis que les plaindre!
Emporter de chez soi les accents familiers,
C'est emporter un peu sa terre à ses souliers,
Emporter son accent d'Auvergne ou de Bretagne,
C'est emporter un peu sa lande ou sa montagne!
Lorsque, loin du pays, le coeur gros, on s'enfuit,
L'accent? Mais c'est un peu le pays qui vous suit!
C'est un peu, cet accent, invisible bagage,
Le parler de chez soi qu'on emporte en voyage!
C'est pour les malheureux à l'exil obligés,
Le patois qui déteint sur les mots étrangers!

Avoir l'accent enfin, c'est, chaque fois qu'on cause,
Parler de son pays en parlant d'autre chose!...

Non, je ne rougis pas de mon fidèle accent!
Je veux qu'il soit sonore, et clair, retentissant!
Et m'en aller tout droit, l'humeur toujours pareille,
En portant mon accent fièrement sur l'oreille!
Mon accent! Il faudrait l'écouter à genoux!
Il nous fait emporter la Provence avec nous,
Et fait chanter sa voix dans tous mes bavardages
Comme chante la mer au fond des coquillages!
Écoutez! En parlant, je plante le décor
Du torride Midi dans les brumes du Nord!
Mon accent porte en soi d'adorables mélanges
D'effluves d'orangers et de parfum d'oranges;
Il évoque à la fois les feuillages bleu-gris
De nos chers oliviers aux vieux troncs rabougris,
Et le petit village où les treilles splendides
Éclaboussent de bleu les blancheurs des bastides!
Cet accent-là, mistral, cigale et tambourin,
A toutes mes chansons donne un même refrain,
Et quand vous l'entendez chanter dans ma parole
Tous les mots que je dis dansent la farandole!


 

 

 

 

                                               

                                         

 

Commentaires

Bonjour Ginette
ah l'accent, moi j'aime celui de l'hérault
c'était l'accent de mon "Flo"
il me chante encore aux oreilles surtout pour les mots doux
moi j'ai l'accent de Nîmes.....moins harmonieux il me semble

Écrit par : Colapat | 15/04/2010

Si tu entendais le mien d'accent! Il sent l'aïoli et je le porte comme un drapeau, n'en déplaise aux culs serrés ,qui parlent "pointus";

Tèn té gailhardo!

Écrit par : victor | 15/04/2010

bonjour Ginette
Beau poème!

Écrit par : majic | 15/04/2010

Magnifique Ginette et ça rejoint ma note d'aujourd'hui
Notre accent c'est notre identité dans ce monde qu'on veut uniformisé et aseptisé
Moi aussi je le porte comme un drapeau "à l'étranger" et ici je l'émaille de quelques mots savoureux de notre patois si imagé (quand je m'en souviens... parce que tout se perd...)
Il me semble avoir appris ce poème à l'école je vais chercher de qui il est !

Écrit par : Patacol | 15/04/2010

Merci pour ce délicieux poème Ginette et vive l'accent chantant du sud !

Écrit par : ulysse | 15/04/2010

Quand je pense qu'à Paris ils apprennent aux jeunes comédiens à perdre leur accent !! Y'a des coups de pieds au cul qui se perdent.

Écrit par : AKELA | 15/04/2010

J'avais eu la prétention , il y a quelques décades de me mettre à faire du théâtre, la troupe entreprend de me former et pour ce faire devinez ce à quoi j'ai eu droit, - non vous ne le devinerez pas - au rôle d'Hermione " - songe , songe Cephyse à cette nuit cruelle etc....Andomaque pour un début et avec l'assent...j'en ai été dégoutée pour longtemps pas de l'accent, de la tragédie.................

Écrit par : ginette | 15/04/2010

Amusant et bien sympa ce poème de Miguel ZAMACOIS

Quand je reviens dans ma famille vers Lyon ils sourient en me disant que j'ai l'accent du midi
Quand je suis ici dans le midi les gens me disent , que je ne suis pas d'ici que j'ai l'accent de Lyon
Ha ! ha ! qui a raison ; qui a tort, je ne saurais le dire,
Puisque je n'ai pas d'accent !!!
Bisous chère Ginette contente de ton retour

Écrit par : soezic | 16/04/2010

ca me rappelle il y a fort fort fort longtemps,
une formation radio
jétais la seule sur la vingtaine avec un accent... radio soleil, tout le monde se marrait en ecoutant !

Écrit par : ju | 16/04/2010

Bonjour Ginette, les accent sont représentatifs de ce que nous sommes, moi, je n'ai jamais vraiment quitté mon accent du sud ouest malgré toutes ces années passées loin de ma région , certes il s'est atténué mais dés que je retourne là bas , il revient en force!

Écrit par : evelyne | 16/04/2010

besoin de verifier:)

Écrit par : UsereeNeelm | 31/05/2012

Les commentaires sont fermés.