Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2010

il suffit de passer le pont

.Ca y est, elle radote...vous dites-vous, depuis le départ de son blog vous devez le connaitre, je le mets à toutes les sauces.
et, en plus l'est pas droit, j'allais supprimer, puis lecom de  colette m'en a empêché...
il suffit de passer le pont.jpg

Commentaires

la musique !
la musique !
svp Ginette....
la chanson de Georges Brassens
et le tableau sera son et lumière

Écrit par : ColàPat | 06/03/2010

j'aimerai ben....mais j'peux point comprend rien à deezer

Écrit par : ginette | 06/03/2010

Quel magnifique hommage au grand Georges qui avec les Beatles a enchanté mon adolescence et m'a donné le goût des mots....

Écrit par : ulysse | 07/03/2010

Bonne fête des grands-mères, chère Ginette.

Un bien beau tableau pour passer le pont avec notre ami Georges et notre amie Ginette.

Gros bisous

Écrit par : Mireille | 07/03/2010

Bonsoir Ginette,

merci pour ce beau tableau et la chanson de Georges Brassens.
J'adore son sens de l'humour.
Oui, nous irons à l'enfer ensemble, pourquoi pas ?
C'est mieu de s'embeter dans les cieux.

Amicalement
Olivia

Écrit par : Olivia Eva | 07/03/2010

Bonsoir Ginette et merci pour la chanson ; non vous ne radotez pas.
Bonne fête
Avec pat on a regardé votre blog cet après-midi (on s'est régalée bien au chaud)
Bisous.................Colette

Écrit par : ColàPat | 07/03/2010

il y a deux chanteurs que j'aime beaucoup pour leur style et leur répertoire : Brassens et Ferrat

Écrit par : ginette | 08/03/2010

Je fais partie de cette génération qui connaît les textes de Brassens par coeur.
En ce moment, j'assiste à la maison à des répétitions sur la partition des Passantes, entre autres.
Il n'y a pas de hiérarchie dans l'oeuvre de l'ami Georges, mais cette chanson ainsi que Saturne a toujours eu pour moi, un écho particulier .

Bon Ginette c'est fini cette pagaille ? Je mets, j'enlève, je transforme et je mets pas droit !
Ne change rien, ne change pas. Je t'embrasse.

Écrit par : Mikèt | 08/03/2010

Ce que ne dit pas Colapat c'est qu'on s'est aussi un peu disputées à cause d'une chanson de Brassens...
Du coup le Grand Barbu pour nous calmer nous a envoyé ses derniers stocks de poudreuse sur la tête ;-DDDD

Écrit par : Patacol | 08/03/2010

On ne s'est pas disputées,
enfin peut être.....
en tout cas on a discuté ferme
et on avait une opinion diamétralement opposée
sur la chanson des "imbéciles heureux qui sont nés quelque part" ce n'est pas le titre exact (tant pis)
qui je pense s'adresse aux villageois qui regardent les étrangers avec mépris
alors que pat pense qu'elle s'adresse à tous les villageois qui sont restés chez eux.

Écrit par : Colapat | 08/03/2010

a mon avis ni l'un ni l'autree, Brassens me parait s'adresser au gens chauvins , au chauvinisme en général, et à l'intolérance des autres , à voir le match de foot et leurs supporters,les imbéciles heureux sont plus nombreux encore tant il est vrai que le communautarisme est partout.
( la ballade des gens qui sont nés quelque part )

Écrit par : ginette | 09/03/2010

ma chère Mikèt, je suis très pagailleuse et je dois m'accepter , ce n'est pas maintenant que je vais changer,mais parfois j'aimerai être plus ordonnée.

Écrit par : ginette | 09/03/2010

LES PASSANTES est un texte de Antoine Pol créateur ignoré qui a autorisé Brassens à mettre son poème en musique. Pol est décédé une semaine avant qu'ils se rencontrent. Le grand regret de Brassens fut de ne l'avoir jamais connu.
Précision en hommage à ce monsieur .

Écrit par : Mikèt | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.