Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/01/2009

LE PETIT ECOLIER

Un inspecteur d'académie se rend en une classe. Il interroge un élève:
- Qui a cassé le vase de Soissons ?
L'élève pâli, hésite, puis bredouille en un sanglot :
- C'est pas moi ...
- Comment ? Vous ne savez pas qui ...
- Monsieur, puisqu'il vous dit que ce n'est pas lui, dit le professeur
- Comment ? Comment ? Vous aussi, vous ne savez pas qui ...
- Ma foi non, répond le professeur, évasif
L'inspecteur fait alors un rapport au directeur de l'établissement.
- Voyez l'état de l'enseignement, les élèves et les enseignants ne savent pas qui a cassé le vase de Soissons !
Le directeur, ennuyé, se demande
- Mais qui donc a cassé ce vase ?
Il adresse une requête au recteur d'académie.
Ce dernier, recevant la requête l'examine entre deux dossiers urgents et s'exclame
- Mais quelle histoire pour un vase ! Qu'on le remplace !

..........cela m'a fait réfléchir
oui, au fait, qui l'a cassé ce vase ?medium_Num%C3%A9riser0040[1].jpg

Commentaires

Ben, tout ce que je sais, c'est que ce n'est ni Clovis, ni moi, (Je démens aussi être le père de l’enfant de Rachida, et je ne suis pas le fils caché d’Albert de Monaco). Il y a une quarantaine d'année Gaston BONHEUR avec écrit un livre éponyme, sur cette grande question où, il n’apportait pas de réponse, du moins le nom du malheur guerrier mais, où il démontrait que cette question était ce qui faisait que nous nous étions français, c'est-à-dire que nous avions une culture commune acquise à l’école primaire de la république.
Du Sud au Nord, de l'ouest à l'Est.

Écrit par : AKELA | 08/01/2009

Ne serait-ce pas un soldat de clovis qui a eut après la tête fracassée? justement "ansi qu'il en avait fait avec le vase de soisson" parce que ce soldat ne voulait pas le partager lors d'un pillage plusieurs années auparavant...
enfin je dis ça je dis rien... ^^

Écrit par : Adey | 08/01/2009

Adey, le problème c'est que l'on ne connait pas et que l'on ne connaitra jamais le nom de ce guerrier de Clovis , L'inspecteur d'Académie ne peut pas le connaître non plus, d'où le coté suréaliste et savoureux de l'histoire et de l'Histoire avec un grand "H" .

Écrit par : AKELA | 08/01/2009

Ah, j'oubliais, ce guerrier fut aussi le premier "à payer les pots cassés"

Écrit par : AKELA | 08/01/2009

vous avez tout dit, , il s'agit, comme toujours d'un " bouc émissaire "

Écrit par : ginette | 08/01/2009

c'est où Soissons ?

Écrit par : ulysse | 09/01/2009

là ou l'on trouve des haricots (fallait t'y attendre Ulysse)

Écrit par : ginette | 09/01/2009

Vous m´avez fait bien rire avec l´histoire du vase de Soissons.

C´est si bon de rire.

Merci

Écrit par : Chantal | 10/01/2009

... bon allez je peux le dire : c'est MOI !!!!
oui je suis maladroite
oui, il état mal posé sur le bord de la table et voila !
bon apres, je cours vite alors je me suis rapidement sauvée...
mais y a prescription, non?

Écrit par : Ju | 13/01/2009

En fait, il s'appelait Ulrich, et il avait bu plus que de raison lors du partage des pillages... Or, comme il avait le vin mauvais, et que Clovis, tout aussi bourré que lui, l'avait tout autant, le vin mauvais, ils se disputèrent comme des chiffoniers pour ce vase volé dans une villa gallo-romaine et qui n'était même pas joli, mais vous savez ce que c'est : "c'est moi le chef, et il me faut ce vase, même si c'est une mocheté, pour accroître mon prestige !".
La question demeure : quel était le potier qui avait créé le vase fracassé à Soissons et l'armurier qui avait forgé la masse d'armes de Clovis avec laquelle il fracasse, identiquement au vase, le crâne du pauvre Ulrich, qui, pour une gueule de bois, en a eu une de vraiment fatale ?
Voilà une thèse que personne n'a encore développée en fac...
Au fait, cette anecdote, tirée du manuel d'histoire de l'école primainre de Lavisse, est tout simplement un élément de plus à ajouter au chauvinisme de bon aloi à l'époque où cet ouvrage avait été écrit, au début du XX¨siècle, et servait à renforcer l'identité nationale. En fait, rien ne dit que Clovis ait massacré un de ses soudards suite à un pillage à Soissons pour un damné vase pourri et sûrement moche !!!
Tinky, qui a décidé de cuisiner un peu l'histoire.

Écrit par : Tinky | 18/01/2009

Les commentaires sont fermés.