Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/12/2008

la colere d'une mère de famille

je me fais l'écho de nombreuses mères de famille et en particulier de mon amie Gerri qui vient de m'envoyer le mail suivant , :

Le repos du dimanche est menacé !

Il ne se passe pas un jour sans que l'ouverture des centres commerciaux le dimanche soit présentée comme imminente. Bientôt, le programme du dimanche sera d'aller faire ses courses à IKEA ou chez Confo ?

Non, Non, Non, refusons la marchandisation galopante de la société ! Place à la vie associative, culturelle, sportive, bénévole, spirituelle !

Je te recommande de signer la pétition que tu trouveras à cette adresse : http://www.travail-dimanche.com11973822764.jpg

Commentaires

Tout fout le camps ma pauvre Ginette...sauf ceux que ns aimerions voir partir!...je ne donnerais pas de noms...non non...bon d'accord........les poux...(et pas l'époux)...les morpions...etc...
Bisoussss à toi...ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 17/12/2008

coucou !
j'ai une de mes amies d'enfance qui est parfois oblgée de travailler le dimanche quand il y a les 6 ou 8 ouvertures autorisées dans l'année et ca l'embete vachement.
je suis quand même un eu plus souple.
je me dis "Pourquoi ne pas ouvrir les week end en proposant ces emplois à des étudiants qui pourraient mettre 4 sos de coté, etc ?"
j'ai moi meme fait des ménages pendant longtemps quand j'étais unpeu plus jeune et ca aide bien. Il faudrait que ces ouvertures du dimanche e changent rien à la vie des employés de l'entrprise mais qu'elles permettent à d'autres (intérimaires, étudiants) d'avoir quelques heures de travail dans la semaine. et la, pour le coup, caserait vraiment sur la base du volontariat puisque les gens ne signeraient le contrat que pour des heures le dimanche....
enfin bon voila
merci Ginette, c'est juste une idée toute personnelle.
des bizettes !

Écrit par : Ju | 18/12/2008

ce serait peut être une solution mais, hélas, notre gouvernement n'a pas d'imagination pour les gens qui travaillent, juste un peu pour les banquiers et les entreprises ( pas nouveau), il faut s'accrocher et donner du travail aux étudiants qui en ont besoin me semble bien y penseront-ils ?

Écrit par : ginette | 18/12/2008

Ouverture le dimanche, les jours de fêtes, les jours fériés, les jouets toxiques chinois, etc............ et j'en passe des meilleurs ..................... Pétitions à répétition ou manifs , vaste "foutaise" la seule bonne marche à suivre est le boycotte, mais bon , le Français à part "râler" il suit le mouvement.

Écrit par : jacques | 18/12/2008

oui mais en échange il nous promet des places à sciences-po pour nos gosses des cités!
il a l'air d'oublier que beaucoup de gens dont je fais partie n'ont pas les "capacités" d'y entrer
et puis d'abord on s'en fou ce n'est pas une priorité sciences-po
l'intelligence on peut la placer ailleurs...déja en la mettant sur "le savoir s'adapter"
y a qu'à voir ce qu'ils font ceux qui sortent des grandes écoles: c'est-y pas la majorité de ceux qui nous gouvernent?
mais pendant qu'on nous parle de ça on ne nous parle pas d'autre chose...
si les étudiants prennent les boulots des week end, c'est quand qu'ils se reposent et qu'ils bossent leurs cours nos jeunes?
faudrait arrêter d'envoyer à nos gosses ce qu'on ne veut pas pour nous même
je ne comprends pas tout, il y a d'autres solutions, je ne râle pas, je suis simplement en colère

Écrit par : saadou | 18/12/2008

salut Ju
pour l'isntant, j'ose pas, un RMI,c'est trop mesquin, trop petit Mais promis :dès que j'aurai 1 vrai salaire je fais un virement à Sarko

Écrit par : obelix | 18/12/2008

Avant de "proposer" au gens de travailler le week-end,ce qui les ferait devenir imposables(donner pour mieux reprendre )faudrait peut etre trouver du boulot la semaine pour d'autres; le week-end c'est fais pour la famille , les amis , les cuites , les ballades ...Mais si des fois qu'on s'ennuies on pourrais toujours aller au supermarcher acheter des produits chinois (les produit français etants hors de prix grace au racket étatique)
bon j'arrete
BON DIMANCHE DE LIBERTE

Écrit par : obelix | 18/12/2008

Chère Ginette, si tu as des nouvelles de Gerri, fais lui de gros bisous de ma part.

Moi je ne sais plus quoi penser de ce problème du travail du dimanche. Je ne veux plus penser à tout ça. Mais quand même dans un journal ici j'ai vu que nos amis et compatriotes musulmans seraient bien contents de pouvoir travailler le dimanche parce que leur jour du seigneur (qu'ils respectent plus que les autres "fidèles") c'est le vendredi et non pas le dimanche.

Je pense que c'est un fait à prendre en ligne de compte. C'est aussi choquant pour eux de devoir travailler le vendredi que pour les non-musulmans de devoir travailler le dimanche.

Le magasin Babou près de Montpellier (route de Nîmes) est absolument rempli le dimanche. Le personnel est très majoritairement d'origine arabe, donc sans doute pour la plupart de confession musulmane. Les clients du dimanche viennent en famille et sont aussi majoritairement de la même origine. Et ils ont l'air très contents de pouvoir venir en famille à Babou le dimanche. Je ne sais pas pourquoi ce magasin a été autorisé à ouvrir le dimanche depuis des années, mais en tout cas, c'est un vrai succès.

Il en faut donc pour tout le monde et il faut tenir compte de l'évolution de notre société.

Gros bisous, Ginette.

Écrit par : marie | 18/12/2008

L'idéal, ça serait de femer trois jours, le vendredi, pour les musulmans, le samedi pour les juifs et le dimanche pour les chrétiens, et que chaque entreprise adapte ses horaires en fonction des croyances de chacun, ou alors, puisque nous sommes dans un état laïc, remplacer le dimanche par un jour qui n'aurait rien à voir... Le lundi ou le mardi, par exemple, qui n'a aucune connotation religieuse !!!
(D'ailleurs, la plupart des commerces ferment le lundi, donc... )
Mais c'est vrai que ça va emmerder pas mal de monde si cette mesure entre en vigueur !
Tinky :-)

Écrit par : Tinky | 18/12/2008

je ne sais pas pourquoi certaines personnes sont obsédées par les musulmans et quelque soit le sujet de conversation ils en reviennent toujours à eux! ça tourne à l'obsession et ça se soigne...
et si on oubliait les religions et qu'on parle d'autre chose...
en l'occurrence de comment faire pour ne pas refiler aux autres ce qu'on ne voudrait pas pour soi-même, surtout si les autres sont dans le manque, parce que c'est comme ça que va se terminer le boulot de week end et en plus ils se donneront l'impression d'être généreux!
bon j'arrête, ça me dégoûte , ça prouve bien que c'est dans la tête de chacun qu'il faut commencer à changer!
je n'approuve pas la condescendance à 4 balles du com de marie quand elle parle des musulmans alors qu'on sait ce qu'elle en pense.

Écrit par : obelix | 18/12/2008

le com du dessus n'est pas d'obelix mais de saadou

Écrit par : saadou | 18/12/2008

Saadou, si c'est de mon com que tu parles, je ne fais que défendre les musulmans qui se sont exprimés dans un journal américain. Tu n'as pas le droit de dire que je n'aime pas les musulmans. Tu peux le penser si tu veux, je ne peux pas t'empêcher de penser et je n'ai pas envie de le faire, j'aime trop la liberté. J'aime bien les musulmans et je suis prête à les défendre mais je n'aime pas l'islam. Lis le Coran. Je n'aime pas le statut des femmes en Islam et j'ai bien le droit de le dire. Et je n'aime pas les islamistes. Et j'ai le grand tort d'aimer les juifs aussi.

Ceci dit, je pense sincèrement que les gens qui mettent en avant le dimanche style jour du seigneur devraient aussi penser aux autres.

Je ne comprends pas ta méchanceté à mon égard depuis que j'ai dit que le bonheur rend beau.

Ceci dit si on oblige les gens à travailler le dimanche, moi je suis volontaire. J'épargnerai ainsi le supplice à au moins une personne.

Je trouve fou qu'on ne puisse même pas évoquer les musulmans de manière positive sans se faire lyncher, bon sang. Je pense que c'est un problème de névrose. Mais bon..... ;-))) Aimons-nous les uns les autres.

Écrit par : marie | 18/12/2008

Le bisou, je vais te le faire moi-même, Marie.
Le travail du dimanche est vraiment mon cheval de bataille. Pourquoi ? Parce que je connais très bien le secteur de la grande distribution...
Le volontariat, cela n'existe que dans les beaux discours, le travail des étudiants également. Dans ces boîtes-là, on presse les gens, on les fait même bosser 17 heures d'affilée au moment des fêtes en leur demandant simplement de ne pas pointer. Non seulement, on oblige les gens à quitter leur région d'origine (clause de mobilité dans le contrat de travail), ce qui les rend plus fragiles et plus malléables. Le nombre de divorces est aussi important, ce qui rend les salariés plus dociles puisqu'ils n'ont plus que le boulot dans leur vie. Alors s'ils travaillent en plus le dimanche...
Je vous laisse vous faire votre opinion... Pour ma part, c'est pétition ET boycott.
Merci Ginette d'être un maillon de mon combat. Bisous.

Écrit par : Gerri | 18/12/2008

ma pauvre marie mais tu ne parles que de ça!
je ne fais pas de suppositions je n'ai fait que t'entendre et ça ce passait chez moi et mon fils était mort depuis 15 jours. Dans mon pays, l'algérie, la loi de l'hospitalité est sacrée sinon...
Remets toi en question et tu comprendras...si tu peux!
TERMINE POUR MOI, c'est comme pour les rillettes: nous n'avons pas les mêmes valeurs!
mais là tu es sur le blog de ginette...................

Écrit par : saadou | 18/12/2008

pour éclairer votre lanterne, j'ai puisé dans le site proposé par gerri l'histoire du repos dominical et l'organisation du travail, vous verrez, si vous avez la patience de le lire que tout cela n'est qu'une revanche entre deux idéologies, celle du patronnat et celle du prolétariat, les termes ont un peu évolués depuis mais le combat de nos jours reste le même, la religion n'ayant que très peu de chose à voir là dedans.....................

La loi du 13 juillet 1906 instituant le repos dominical en France a mis fin à un long conflit social né d'une catastrophe minière dans le Nord, et ouvert une période d'« apaisement religieux », au lendemain de la séparation des Eglises et de l'Etat.

C'est un radical bon teint, Ferdinand Sarrien, qui devint président du Conseil le 13 mars 1906, quelques jours après le coup de grisou de la mine de Courrières qui a fait 1 099 morts.

Il fallait tout à la fois calmer la colère des mineurs, éviter les incidents lors des « inventaires » des biens du clergé - alors que son prédécesseur, Maurice Rouvier avait voulu faire ouvrir les tabernacles -, préparer l'opinion au procès en cassation d'Alfred Dreyfus, qui déchainait les passions, et se lancer dans la bataille des législatives de juillet.

La vieille revendication du repos dominical, de même que celle de la journée de 8 heures - qui attendit 1919 pour être satisfaite - étaient au coeur des débats et des manifestations.

Pour faire front, Sarrien avait la chance de présider un gouvernement prestigieux comprenant deux futurs présidents de la République, Raymond Poincaré et Gaston Doumergue et trois futurs présidents du Conseil, Aristide Briand, l'homme de « l'apaisement » religieux et de la tentative de paix franco-allemande après-guerre, Georges Clemenceau et Louis Barthou.

Tous voulaient des avancées sociales. Or la loi du 12 juillet 1880, pour des raisons antireligieuses, avait aboli le repos dominical sous prétexte qu'il avait été décrété sous la Restauration (loi du 18 novembre 1814). Le « jour de repos » était dès lors décidé par le patron.

La tragédie de Courrières provoque des émeutes. 45 000 mineurs se mettent en grève le 16 mars. Le 17, Clemenceau, ministre de l'Intérieur, promet de ne pas faire intervenir la force, mais change d'avis quand la mairie de Lens est occupée, le 20. La répression est dure, un policier est tué. 50 000 « gueules noires » défilent à Paris le 1er mai, à l'appel de la CGT.

Le 20 mai, la gauche remporte les élections de façon écrasante.

Pour calmer les esprits, la loi Sarrien est votée, dont l'article 2 dispose que le dimanche est jour de repos hebdomadaire des employés et ouvriers. Employés de maison et travailleurs agricoles en sont provisoirement exclus.

Cette loi, aussi appelée « loi Lemire », nom du député-maire d'Hazebrouck, l'abbé Jules Lemire, un républicain et démocrate ardent, à l'origine des allocations familiales, qui sut convaincre que le choix du dimanche n'était pas une revanche des religieux contre les « laïcs », quelques semaines après la loi de séparation. L'« apaisement » était en route.

La France était en retard sur l'Angleterre et il fallut attendre le Front populaire en 1936 pour voir advenir le samedi férié, et le « week-end ».

Le 13 juillet 1906, c'est aussi la réintégration du capitaine Dreyfus à son grade, et le vote du transfert des cendres d'Emile Zola au Panthéon.

Les dispositions de la loi Sarrien sont toujours en vigueur. Au cours du temps, elle a été réactualisée, notamment sous l'effet de la réforme votée sous le gouvernement Balladur en 1993. Des secteurs comme la santé, les spectacles, l'hôtellerie, les transports ne sont pas concernés par le repos du dimanche.

En Alsace :
En Alsace-Moselle, ce sont plusieurs alinéas de l'article L 3134 du nouveau code du travail qui régissent désormais le repos dominical. Il reprennent en fait pour l'essentiel les dispositions du code local des professions de 1900 (Gewerbeordnung). Le principe est celui de l'interdiction de faire travailler des salariés le dimanche dans l'industrie, le commerce et l'artisanat (article 3134-2).

Mais cet interdit est atténué par toute une série de dérogations, sectorielles et/ou temporaires, soit de droit (pour les pharmacies par exemple), soit









Le travail du dimanche en question :
entre productivité débridée et art de vivre, un vrai choix de société

Écrit par : ginette | 18/12/2008

Le dimanche boycottons les centres commerciaux et prenons les chemins vicinaux ! T'as la pêche Ginette ! ça fait plaisir à lire ! tant qu'on s'indigne c'est qu'on est vraiment vivant !

Écrit par : ulysse | 19/12/2008

_ Selon la loi française, il n'y a pas de berrichons, d'auvergnats ou de maghrebins, pas plus que de musulmans ou de chrétiens...
_ il n'y a que des français unis par les valeurs républicaines, égaux en droits et de devoirs...
_ et pas davantage de jour du seigneur... le repos dominical est une notion laïque et un acquis social...
_ imagine-ton un seul instant, que seuls les auvergnats soient autorisés ou obligés de travailler le dimanche ?
_ peut-être faut-il se méfier de ceux (ou celle) qui veulent le bien des minorités malgré elles...
_ c'est un peu comme quand on interdisait l'accès de l'école et des livres aux femmes pour leur bien...
_ que ne fait-on pas dire à l'Amérique !!!

Écrit par : alenc | 19/12/2008

Bonjour Ginette..Marie m'a dit que tu parlais aussi du travail du dimanche..Me vlà donc pour voir ce que tu en penses...
Ca me fait plaisir de voir qu'il y en a quelqu'uns qui sont contre..
Hier, j'étais assise à côté de la belle-soeur de ma fille à un gala de danse..Elle sortait de son boulot de chez Leclerc, épuisée, ayant très mal au dos..Dimanche, elle travaille, résignée..Voilà le mot..Les travailleurs du dimanche sont résignés...
Mais, un jour, il y aura une loi de trop..Je les entends les salariés..Ils en ont de + en + marre..Malgré les 35 heures, ils en ont ras le bol, ils sont épuisés..
Sauf, chez nous, nous avons une retoucheuse, qui veut absolument être licenciée pour toucher le chômage, les indemnités licenciements et travailler ensuite "'au black"'..Non contente d'avoir son dimanche et son lundi, elle veut maintenant des samedis..

Mon dieu, que c'est dur de vouloir prendre parti pour les uns et les autres ! J'ai toujours soutenu les salariés, puisque nous aussi avons l'âme d'ouvriers, puisque nous en sommes issus...Hélas, mon mari devenu petit commerçant à son compte, fait des jaloux, même au sein de sa propre famille, majoritairement salariée..
Merde, ne peut-on être égaux ! Pourquoi dès que l'on devient "un patron" devient-on un paria auprès des ouvriers ?..Qu'on s'en prenne donc aux très, très gros..Savez-vous la meilleure que nous avons entendu mardi à la boutique ? Un monsieur voulait un vêtement très, très chaud..Nous n'avions qu'une parka Cardin avec des boutons marqués Cardin dessus..Il n'a pas voulu la prendre, car il a dit que ses salariés allaient le critiquer..Depuis quand des salariés décident de ce que porte leur patron ? D'autant plus, que la marque Cardin s'est démocratisée...Les jeans valent 90 euros..Les jeunes des banlieues portent des chaussures à 130 euros, des polos Lacoste à 120 euros ou 150 euros...Où va-t-on !
Je vais même me retourner au printemps contre mon mari..Je VEUX qu'il ferme la boutique les dimanches...Ca va chauffer à la maison si Mr Sarko persiste et signe sa loi...
Gerri, je suis d'accord avec vous...Bon, les députés remettent la discussion vers le 15 janvier..Il sera temps d'en reparler d'ici là....

Écrit par : juliette03 | 20/12/2008

bonjour juliette
il y a tant de chose à réfléchir dans ce que tu nous dis, mais d'abord ta famille, être commerçant suscite di-tu de la jalouser, tout dépend des relations que nous avons avec eux et de l'attitude aussi, c'est normal que des gens qui commercent et donc qui s'engagent puisse bien gagner leur vie surtout que beaucoup d'autres courant les mêmes risques sont souvent obligés de plier boutique, mais cela est une autre histoire.
j'ai un cousin germain ( neveu de maman qui a fait fortune dans le commerce, je ne l'envie ni le critique il a la juste rétributions de ses efforts pourtant parti de moins que rien
( BOUSQUET patron de CACHAREL ) quelquefois, même si je ne l'ai pas vu depuis très longtemps je suis quand même fièrede son ascension.je ne sais ce qu'il pensera du travail du dimanche et je ne le lui demanderai pas, chacun sa vie.
Autre chose,...change les boutons de CARDIN OU PROPOSE LUI AUTRE CHOSE? C'est normal que s'il veut profiter de son personnel et le payer au lance pierre qu' il ait quelques scrupules respect pour eux ? je n'en suis pas sî sûre.
TU VOIS juliette, dans la société actuelle il y a trop d'injustices, chacun devrait pour vivre dignement et ce n'est pas le cas, la lutte est toujours nécessaire et les grosses différences sont bien insupportable pour le gagne petit qui donne toute sa peine par son travail.
les 35 heures ( mal organisées) étaient une avancées pourquoi les rejeter, non cette société est tro injuste. pensons-y car se distraire, se cultiver, s'instruire devrait être à la portée de tous comment faire en voulant faire travailler plus, abrutir plus, favoriser le travail au noir et les combines..
allez ouf Juliette je pourrai écrire ou réécrire un livre sur le sujet
travaille bien et après va faire un tour au ski pour te délasser.....non je n'ironise pas je déplore que tous ne puissent en faire autant sauf au prix de grand sacrifice pour leurs enfants on a quand même prévu pour eux qu'ils puissent sepromener et dépenser leurs quatre sous le dimanche dans les grandes surface où ils pourront rêver.

Écrit par : ginette | 20/12/2008

Tu l'as dit, Ginette...Voilà ce que vont faire les gens dans les magasins : rêver ou s'endetter pour acheter le dernier écran plasma à 2000 euros...
Notre employée est très bien payée, c'est elle qui nous a imposé son salaire, et, contrairement à plein de boites, nous l'augmentons tous les ans...
Mais, y'a des cons de commerçants qui ne veulent pas déclarer les retoucheuses et les payent au black..Nous nous doutons bien que si elle veut ses samedis, c'est parce que les lundis, elle travaille pour d'autres boutiques..
Quand on est un gentil patron, on nous prend pour des cons....Cette retoucheuse a un ex-mari qui la harcèle depuis 4 ans, qui menace mon mari, qui l'empêche de vendre leur maison commune, espérant qu'elle ne puisse + la payer seule..Nous avons porté plainte contre lui plusieurs fois..Nous avons quand même gardé AM.....Et, maintenant, elle nous dit presque "bien fait pour vous", moi, je veux retourner vivre au Portugal et travailler au noir..Elle nous dit qu'elle en a marre de travailler, qu'elle a commencé de travailler à 14 ans (mon mari aussi)...Vous vous rendez compte si elle est obligée comme tant d'autres de travailler jusqu'à 70 ans..Elle va nous le faire payer...

Mais, savez-vous que l'ANPE veille maintenant à ça..Nous avons embauché une nana pour janvier, bien contente, car elle a 49 ans..Elle fait les saisons l'été..L' l'ANPE la convoque tous les mois et l'a envoyée voir une place de vendeuse où l'on demandait bac+2, payée au Smic...Pas diplômée...elle, qui a tenu une boutique pendant 20 ans, exploitée par une conne, pas payée les dimanches, même les autres jours..Elle nous a dit qu'elle était prête à travailler gratos pour nous pour ne plus être harcelée par l'ANPE...

C'est du tout ou rien...Avant, certains pouvaient retourner dans leur pays, tranquillous, faisant remplir leurs feuilles de pointage par quelqu'un d'autre..Maintenant, j'espère que ces contrôles mettront le holà à ces abus...
Faut pas pousser quand même..

Moi-aussi, tu vois, je suis intarissable sur la cause salariale...Faut pas croire, y'a des bons et des mauvais des 2 côtés...Les cons ne sont pas forcément tous du même bord..Mais, pourquoi envier un pauvre petit commerçant comme mon mari qui a été ouvrier, a connu le chômage, a vendu de la mort au rats (ouais, c'est comme je vous le dis, des cartes de Noel pour les aveugles, ....) s'est mis à son compte sans un centime...et, maintenant risque de ne pas vendre sa boutique pour en retirer un peu de profit....car on lui dit sans arrêt : "sans vous, votre boutique ne vaut rien"...Bandes de salauds, comme dirait Giscard dans la bouche de Ruqier sur RTL le matin à 8h50..Vous n'avez pas fini de l'entendre dans ma bouche celle-là...
Bon, faut que je file faire des paquets cadeaux..Oui, les gens achètent mais mettent moins cher....

Écrit par : juliette03 | 20/12/2008

Dernière chose..Bien-sûr, pour les boutons...Nous sommes les rois de la retouche..Mais, les stylistes, ces cons, ne pensent jamais qu'on puisse être obligés de raccourcir un vêtement..Ce vêtement n'a pas de boutons, mais a des pressions, des pattes, de la fantaisie partout sur la manche..Quand nous achetons des vêtements, nous faisons maintenant attention à ça, mais, quand un vêtement est beau, on le prend, en espérant qu'un mec qui fait 1,50 ne tombera pas en arrêt dessus...Bingo, c'est souvent ceux-là qui les achètent...

Écrit par : juliette03 | 20/12/2008

j aimerais comprendre prqoi tant de misere,
de souffrance, de detresse psychique
chez certains petits commerçants...
ca me fait penser a la france de petain,
a "la traversee de paris" de claude autant-lara...
ca donne envie de se pendre au lustre du salon,
tt cette rancoeur, ces petits calculs, cette mesquinerie... ca suinte les années laborieuse, les petits profits,
le bas de laine, la lessiveuse et la delation...
ah q j'aime le sourire de mon petit epicier kabile... ouvert jusq'a minuit...
et qui fera de ses gosses des medecins ou des profs... heureux d'avoir pulvérisé le barrières sociales,
du djebel aures a la fac d'assas...

Écrit par : alenc | 20/12/2008

ginette, je te mets les deux versions d'un mm texte, supprime ou publie celle que tu souhaites... merci

j aimerais comprendre prqoi tant de misere,
de souffrance, de detresse psychique de certain(e)s ...
ca me fait penser a "la traversee de paris"
film de claude autant-lara...
tt cette rancoeur, ces petits calculs...
ca donne envie de se pendre au lustre du salon,
ca suinte les années laborieuses, les petits profits,
le bas de laine, la lessiveuse...
ah q j'aime le sourire de mon petit epicier kabile,
ouvert jusq'a minuit...
et qui fera de ses gosses des medecins ou des profs...
heureux d'avoir pulvérisé le barrières sociales,
du djebel aures a la fac d'assas...

Écrit par : alenc | 20/12/2008

Alenc, j'espère que ce n'est pas à moi que vous pensez en disant ça et que vous ne me prenez pas pour un de ceux de la France de Pétain..Expliquez-moi d'abord ce qu'est la France de Pétain ? La délation ? A mon avis, vous devez mettre tous les commerçants dans le même sac..Plus je relis votre com, plus je pense que vous pensez à moi..
C'est bizarre, je me sens visée...Peut-être me trompe-je et ne suis-je pas assez intelligente pour comprendre...

Par contre, hélas, point de bas de laine...la lessiveuse, c'était ma mère...
Tiens, je vais aller voir le blog d'Alenc pour voir si je me trompe...
Alenc dit qu'il aime le sourire de son petit épicier..Pauvre épicier obligé d'ouvrir jusqu'à minuit pour s'en sortir quand à côté des connards de commerçants se la coulent douce...D'abord qui peut aller déranger un épicier à minuit pour une boite d'allumette ou une bouteille de lait !

Écrit par : juliette03 | 21/12/2008

Juliette, g bcp de respect pour les gens qui travaillent, dur et qui ont commencé humblement en bas de l'échelle sociale... si c'est votre cas, chapeau bas, vous méritez respect et considération...
G voyagé, travaillé en usine, kibbutz, livré des voitures en europe, et je suis devenu instit, puis prof... maintenant g une fille huissier et un fils médecin dans une spécialité renommée, je suis fier comme un pou...
j'essaye simplement de penser positif, de ne jamais me plaindre...
comme tt un chacun g eu mon lot d'avanies, et je pourrais y passer ma vie a me plaindre...
je regarde droit devant, g choisi l'espoir, l'amour, le bonheur... le mien et celui des autres, qu'ils soient heureux et qu'ils prospèrent...
donc je n'en dirai pas davantage sur ce que je reprouve, désapprouve... car nous sommes tous l'objet de nos pensées...
si on se plaint trop, on devient victime ou bourreau... "think positive"

Écrit par : alenc | 21/12/2008

Bonjour Alenc..Ah, bon, je me plains ? ....Je constate, c'est tout..Je n'avais pas l'impression de me plaindre..Non, je plains surtout les autres, pas moi..Moi, j'ai de la chance..Je plains juste mon pauvre mari, qui en a effectivement bavé bcp, très bcp, qui est écrasé en tant que classe moyenne (maintenant) par l'Urssaf, par les fournisseurs, par moi.....Je plains les pauvres caissières du dimanche, obligées comme aujourd'hui d'aller au boulot au lieu de jouer avec leurs enfants qui sont en vacances...
D'ailleurs, effectivement, j'ai eu le tort de venir déverser mes états d'âme sur ton blog Ginette, comme sur celui des autres..Si tu veux bien effacer mes coms, s'il te plait Ginette...J'ai la manie de me croire sur mon blog quand j'écris...Et, quand un sujet me tient à coeur, je m'éclate...
Moi, pleine de rancoeur, ça va pas ? J'ai eu une chance inouïe de mettre sortie de la merde (pour l'instant, car on sait que dans la vie, tout est aléatoire), d'avoir rencontré mon mari, d'avoir de beaux enfants gentils et petits enfants tous mimis, pour l'instant de tenir en respect ce salopard de cancer, d'avoir conservé quelques cheveux sur mon crâne dégarni, de pouvoir manger de la dinde à Noel, enfin, plutôt des pigeons, d'avoir un toit, d'aller au boulot quand j'en ai envie, au lieu d'être menacée de licenciement par un connard de petit chef, de manger tous les jours, d'avoir vu hier ma mignonnette petite fille, de voir que mes enfants boursiers ont un beau métier ( ma fille, prof aussi)..Je suis fière d'eux, de mon mari, de ma famille dont peu sont au chômage, d'avoir encore ma mère et ma belle-mère de 80 ans en relative santé....
Alenc, si vous ne le saviez pas, j'habite la charmante ville de Vichy, patrie de Pétain, donc vous comprendrez que vos propos, après la venue des ministres de l'intégration à Vichy le mois dernier ont fait mouche...
Dire qu'il n'y a qu'un pas entre la rancoeur et la délation, je vois que ce pas, vous l'avez allègrement franchi...

Bon, j'ai déversé mes états d'âme...Maintenant, quand je passerai sur un blog, je ne dirai plus que
"qu'est-ce-qu'on ton blog est beau, Ginette"
"formidable, fantastique, beaux tableaux, tu en as du talent dis ?
Je vais commencer par celui de Marie en allant la saluer...

ps : Oh, et puis, merde, pourquoi j'essaie de me justifier auprès de quelqu'un qui me fait la morale..Pour un prof, après tout, c'est normal..J'ai l'impression de me retrouver au collège et de me faire remonter les bretelles par mes profs dont j'ai gardé, à part quelqu'uns, d'assez mauvais souvenirs, étant mauvaise élève et indisciplinée..
Savez-vous monsieur, que dire de quelqu'un qui habite Vichy, que c'est une pétainiste, normal que ça me fasse bondir..Je ne sais pas si vous l'avez fait exprès ou non....

Ceci sera mon dernier com sur ce sujet...

Écrit par : juliette03 | 21/12/2008

mon cher Alenc, ma chère Juliettre, je n'ai absolument pas envie d'effacer vos coms qui, si on y regarde de près ont les mêmes rancoeurs et les même espérances, encore un petit effort, et nous allons arriver au dialogue car il n'est pas question chez vous d'idées politiques même si parfois cela y ressemblerait.
non, il y a dans toutes vos phrases votre vie et ce qui vous a le plus touché, rien d'extérieur du genre c'est la faute à celui ci ou celle là, tout est très profond et je vous remercie de l'avoir exprimé, j'aime la vie et je vous aime
bonnes fêtesà tous et particulèrrement à vous deux avec vos amours, vos enfants que vous avez très bien élevés et qui vous donnent tant de satisfaction

encore de gros bisous à tous

Écrit par : ginette | 21/12/2008

Désolée de prendre le train en marche, mais je n'étais pas disponible, et certainement peu de personnes liront ce com, et je le regrette. J'ai cessé d’aller sur le blog de Marie, parce que "Systématiquement" il y a des attaques contre les émigrés et l'Islam, soutenues par un blog d’une dame dont l'idéologie est proche de celle du "l'oeil du borgne" et par un autre monsieur "ancien catholique fondamentaliste" pas très repenti dans sa dérive intégriste.
A une époque j’avais écrit « Quelle différence entre une femme en Burka et le Racisme : aucune, tous les deux avance masqués »., c’est toujours d’actualité.

Écrit par : AKELA | 22/12/2008

Les commentaires sont fermés.