Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2008

humour noir

2e795dd5be9419d6d6eda4daf17f0479.gifVoici une lettre un peu poignante, écrite par une grand-maman à ses petits enfants :





Mes chers petits,



Mes mains tremblent de plus en plus souvent, c'est pourquoi j’ai demandé à Louis, un infirmier qui est très gentil, d’écrire cette lettre pour moi.



Ce sera bientôt mon troisième Noël à la maison "Bon Repos".

Je sais, vous vous êtes donné une peine folle pour me trouver ce bon endroit, d'où j’ai d'ailleurs une très belle vue sur l’autoroute.



Albert,

Je sais que tu travailles beaucoup et que tu dois aussi t’occuper de ton chalet en Floride. Ta femme m’a dit un jour que vous êtes obligés de passer trois mois par année là-bas, pauvres enfants, et qu’elle a même été obligée de suivre des leçons de golf à son âge.



Francine,

Toi ma grande, je sais bien que tes enfants sont obligés de faire du ski tous les week-ends et que ton mari travaille toujours, ce qui fait que tu ne peux pas te libérer pour venir me voir.



Odette,

Tu dois sans doute être en République Dominicaine avec ton nouveau mari Alfonso. J’ai vu un reportage à la télé où on nous montre combien ils sont gentils avec les Françaises à la recherche d’amour.



Et vous, tous mes petits enfants : Lise, Simon, Louise-Hélène, Dominique, Lucie et Martin, je conçois tellement bien que vos études vous empêchent de venir saluer votre vieille grand-mère. Même pas un petit cinq minutes.



Surtout ne vous dérangez pas. Je vous envoie donc une photo de moi prise par mon ami Louis. Vous la trouverez au bas de la lettre.



Je vous embrasse tous très fort.

Grand-maman Lucienne





P.S : J’allais oublier. Louis et moi on prend l’avion ce soir pour Hawaii. J’ai gagné 820 millions au Loto. Surtout ne vous dérangez pas pour moi.

Commentaires

Chère Ginette,

Voilà ce qui devrait arriver à tous les petits vieux oubliés par leur indigne famille... Je compte bien ne jamais faire partie de ces pauvres gens qu'on oublie et qui, pendant les canicules meurent faute de soins...
De toute façon, mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade, c'est bien connu... N'empêche, cette histoire me rappelle le conte de la petite poule rouge, qui se décarcasse pour faire un gâteau, que personne ne vient aider et qui, une fois son gâteau enfin prêt voit débouler une armée de pique-assiettes auxquels elle répond qu'ils n'avaient qu'à être là le moment venu...
Une jolie manière d'apprendre aux enfants à dire "non" aux abus quels qu'ils soient, notamment aux exploiteurs de toutes sortes... Une leçon essentielle dans notre monde actuel !
Je t'embrasse !
A bientôt !
Tinky :-)

Écrit par : Tinky | 01/10/2008

bonjour Ginette,

tu me fais bien sourire avec cet article, mais le sujet est sensible, et tant de personnes agées se retrouvent seules, et délaissées.

bon après midi,

bises

Laurent

Écrit par : laurent | 01/10/2008

Une lettre pleine d'humour mais je souhaite à tous les "p'tits vieux" abandonnés par leur famille de pouvoir un jour en envoyer une semblable à leurs "proches" !

Bon après-midi Ginette
Bisous

Écrit par : Cali | 01/10/2008

Parfois, ce sont aussi les parents qui partent au moment de la retraite au moment où on aurait eu besoin d'eux. Je parle pour mon cas personnel. Mon dernier fils appelait ma mère "madame" quand il la voyait deux fois par an. Et, puis, ils sont morts, pas très vieux. J'ai encore sur le coeur tout ce que j'aurais voulu leur dire.
Chaque famille a son histoire !

Écrit par : clo | 01/10/2008

il y a toujours plusieurs faces même dans les relations familiales, l'essentiel c'est de préserver l'amour et le dialogue et on voit bien que ce n'est pas toujours facile, il faut se débarasser du petit et du grand égo et ne pas se culpabiliser.

Écrit par : ginette | 01/10/2008

Le PS est inattendu.....

Écrit par : marie | 01/10/2008

ben, c'est émouvant tout ca, et dire qu'on sera tous vieux un jour, avec l'aide de dieu (si on y croit) et qu'on sera concernés...
on sait pas encore à quelle sauce on sera mangés...
peut-être de la façon dont on aura traite nos propres parents...

Écrit par : alenc | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.