Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2008

LE PRINTEMPS

Poème de Victor Hugo
PRINTEMPS

C'est la jeunesse et le matin.
Vois donc, ô ma belle farouche,
Partout des perles : dans le thym,
Dans les roses, et dans ta bouche.
L'infini n'a rien d'effrayant ;
L'azur sourit à la chaumière
Et la terre est heureuse, ayant
Confiance dans la lumière.
Quand le soir vient, le soir profond,
Les fleurs se ferment sous les branches ;
Ces petites âmes s'en vont
Au fond de leurs alcôves blanches.
Elles s'endorment, et la nuit
A beau tomber noire et glacée,
Tout ce monde des fleurs qui luit
Et qui ne vit que de rosée,
L'oeillet, le jasmin, le genêt,
Le trèfle incarnat qu'avril dore,
Est tranquille, car il connaît
L'exactitude de l'aurore.




331ebb04a85a1521931bf2e4d1197151.jpg

Commentaires

Très joli poème et très belle photo mais c'est marrant que tu nous parles du printemps quand on est presque en automne :-)

Écrit par : marie | 27/08/2008

Beau et émouvant !

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 27/08/2008

surprise!
beau poème émouvant
le printemps va-t-il revenir ?

y'a plus de saison !
alors qui sait ?

n'attendons plus l'automne
mais un nouveau printemps

bises

Écrit par : Michèle | 27/08/2008

Tu es un peu en avance ma chère Ginette, ne nous vieillit pas car le temps passe assez vite comme celà ....celà dit la poésie de Victor est incomparable !

Écrit par : ulysse | 27/08/2008

chaque saison a son charme, sa beauté, sa force,mes deux saisons préférées sont l'automne et le printemps, je vous parlerai aussi de l'automne pleine de richesse qui se pare comme une reine avant de laisser la place...cela ne nous vieilit pas car tout recommence !

Écrit par : ginette | 27/08/2008

Pour sûr que l'infini n'a rien d'effrayant !
tant qu'on en sache l'exactitude de l'aurore...

Écrit par : Ji-el-Bê | 27/08/2008

t'en as une sur la saison des pluies ?

Écrit par : Ju | 28/08/2008

GINETTE, je viens de feuilleter ton album FREEART, d'abord j'ai trouvé tes peintures belles et de qualité, mais j'ai remarqué surtout cette gestuelle "sincère", avec toujours quelque chose à dire, tes tableaux parlent en toute liberté de geste et de fait de corps..
très beau, quand à l'âme, malheureusement pour moi, je ne crois à rien, athée, si tu préfères, et heureusement je sais que les vers nous mangent et que le néant nous attend, alors je crois à la vie à la moindre parcelle de vie, on est rien mais la vie nous fait être et exister en accueillant et en prenant tous ces plaisirs quel qu'il soient toujours dans le respect de la vie de l'autre.
bisou ginette, merci pour ce blog intéressant, tu vois le smilblog, c'est ça aussi lavie et les rencontres, comme celle plus profondes que je fais avec toi.

Écrit par : azazel | 31/08/2008

chère Azazel, ne dis pas que tu ne crois à rien, sinon nous ne serions pas là , certes nous disparaissons, c'est une loi naturelle et même les vers qui nous mangent sont une vie, le néant serait un grand trou noir mais le noir reflète la lumière, qwu'est-ce qu'être athée ? c'est ne pas croire en une ou des puissance qui nous enlèveraient notre liberté, donc moi aussi je suis athée , cependant nous existons dans un univers qui se construit, se renouvelle, se transforme et quant cet univers aura disparu ( loi naturelle) d'autrres univers prendront forme, comme nous, je suis complètement d'accord avrec ce que tu écris, c'est au jour le jour que la vie se construit, nos actions s'inscrivent dans cet univers d'abord le nôtre pour que nous rremplissions notre mission, (pompeux comme expression mais bon ! )d'humanité

Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d'eux voit, que chacun d'eux est. Marcel PROUST

Écrit par : ginette | 31/08/2008

Les commentaires sont fermés.