Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/05/2008

un beau poeme...

4294e5e4993972cdff5c6e1b4a1ce33d.gifC'est une longue chevelure
Sauvage
Noire
Et abondante
Qui recouvre sa nuque
Et tombe sur ses épaules
Du côté droit
Davantage que du côté gauche
Je remarque quelques cheveux blancs
Des longs cheveux blancs montés à la surface
N'en pouvant plus certainement
D'être enfui dans sa tignasse
Ce sont des fils qu'un tailleur aurait semés
Pour marquer là le temps
Les années
Une jeunesse passée
A laquelle je n'étais pas inscrit
Je connais cette femme depuis peu
Et tout chez elle chante à mes yeux
Assis à côté d'elle
Je fais doucement cette prière
De rester là longtemps
A regarder ses cheveux blancs
Un à un colorer sa tignasse
Jusqu'à l'entendre dire finalement
Nous avons vieillis ensemble
Et je t'aime toujours



©Thierry François

Commentaires

Bonjour Ginette,
ce que tu montres est toujours plein de poésie.
Je te remercie pour ton petit mot.
Oui notre expo se déroule bien, l'accrochage fait par des personnes compétente est trés réussi.
Nous avons eu une bonne presse régionale, c'est sympa pour la suite.
Je décroche lundi prochain.
En ce moment je n'ai pas trop le temps d'aller sur le blog, j'ai des préoccupations ailleurs.
Est-ce que tu as lu l'article dans AZART consacré à Roselyne Joussaume ( 9 pages....) elle a été remarquée à Mac 2007 par le journaliste, c'est super pour elle, surtout avec les malheurs qu'elle a en ce moment.
Bisous
Vickie

Écrit par : victorine follana | 20/05/2008

Très joli poème nostalgique, Ginette.

Écrit par : Marie | 20/05/2008

c'est un magnifique poème d'amour Ginette Qui est ce thierry François ?

Écrit par : ulysse | 20/05/2008

François Thierry (1969)
Nationalité: Française

Biographie :
Auteur français il est né à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, le 19 décembre 1969 de mère africaine et de père européen.

Il arrête ses études en terminale. Après un échec au bac, en 1988, il n'a pas souhaité passer davantage de temps au lycée.

Il commence des petits boulots en attendant de devenir plus qu'un grand guitariste : un grand musicien.

En 1997, Thierry François quitte Paris pour New-york. Là, il abandonne la guitare et se met à écrire. Ce n'est qu'à son retour en à Paris, en 1998 (juste à temps pour voir les bleus champion du monde) qu'il termine la nouvelle qu'il avait commencé à écrire à New-York.

Ensuite, les choses ont été plus rapides (en ce qui concerne l'écriture de nouvelles). En 2000, il termine un recueil de nouvelles intitulé Comme un lundi.

En 2001, Thierry François suit une formation pour faire des sites Internet.

Écrit par : ginette | 20/05/2008

bon, voyons

Écrit par : saadou | 24/05/2008

et qu'est ce que c'est que ce code à la con qu'on doit copier àla fin?

Écrit par : saadou | 24/05/2008

je te l'ai dit , c'est l'URL
NDLR : les stats ne sont prises qu'une fois par personne commentantes hou...qu'il est joli ce mot on peu l'écrire de diverses façons :
comment ? TENTE
Coms ententes..
si t'en a d'autres on finira bien par y arriver
bises du soir

Écrit par : ginette | 24/05/2008

pour Juego de Mario :
merci à vous également, dommage que je ne comprenne pas bien l'espagnol pour profiter pleinement de votre site
bien amicalement

Écrit par : ginette | 17/01/2010

Les commentaires sont fermés.