Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/06/2007

ENCORE DU BLEU..

medium_bleu.4.jpg

DU BLEU RIEN QUE DU BLEU signification : profondeur, tristesse, immensité, ciel, mer, mélancolie, silence, solitude..le bleu c'est une couleur douce et froide, quand et comment nous sentons nous " bleus ", ne dit-on pas "" des bleus à l'ame, j'ai une peur bleue et même ( allez voir pourquoi) la vague bleue.

et sans camaieu cette toile serait très banale.La diversité fait partie de la vie
De toutes les couleurs spectrales, le bleu est la plus foncé, la plus profonde, la plus obscure. C'est pourquoi elle est associée à la nuit, au sommeil profond.

Commentaires

Je connais Ginette, une couleur bleu, profonde, très obscure... qui risque de gagner notre pays d'ici quelques jours:)-
Bises

Écrit par : alexandra | 07/06/2007

helas personne ne rechappera de la vague bleu !

Écrit par : pierrot le zygo | 07/06/2007

Tableau très onirique. Il paraît que dans les rêves, le bleu fait penser à la mer et que la mer, les vagues... évoquent tout ce qui touche à l'émotion mais aussi à la maman.
Serais-tu mélancolique, chère Ginette ?
Au fait, as-tu résolu ton problème d'hier ? Je l'espère.
Bisous.

Écrit par : Gerri | 07/06/2007

Outre les connotations politiques finalement totalement anecdotique et à mon avis avant tout récupérées par le show bizz et le business, le Bleu m'évoque - surtout - pêle-mêle : l'espace, l'horizon, la mer, le ciel, la profondeur, la beauté, la légèreté, la pureté, l'insouciance, la bonté, la fragilité, la créativité...
Mais aussi - et toujours et surtout !!! - le blues.
Le blues avec ses bleus à l'âme.
Avec ses doutes.
Avec sa fragilité, son intériorité, son "expansivité".
Le blues des cham(n)p(t)s de coton du Mississipi aux rizières du Viet-Nâm napalmisé. Le blues des coupeurs de canne sucre au bleu de travail de sidérurgistes du Pas-de-Calais.
Ou encore le blues des complaintes gutturales de Touaregs sur le chemin de l'Exil.
Le bleu de tes toiles, Ginette, ne demande qu'à prendre le large, gonfler ses voiles, défier l'horizon du regard et regarder le monde en face et droit dans ses yeux - (bleus ?) - comme tu le fais si bien, Ginette !!!!

Écrit par : Ji-el-bê | 07/06/2007

gros bisous ginette, te tracasses pas !

Écrit par : pierrot le zygo | 07/06/2007

mes très cheers amis.
vos commentaires sont tellement directs, empreint de chaleur, de sensibilité de compréhension que j'en suis bouleversée....
ji-el-bê tu m'entraine dans un magnifique voyage, partout où le bleu a laissé des traces, de magnifiques pays, des hommes courageux qui savent faire face, tant de poesie pour nous amener finalement vers le grand large.
bien sûr Alex et Pierrot, il va falloir affronter une société qui n'était déjà pas "rose "
Gerri ton attention me touche aussi au plus haut point
finalement grâce à vous, et ce blog je m'aperçois qu'il y a des gens pleins d'humanité et rien que cela pourrait toucher les plus durs, donc il faut continuer , tout n'est pas foutu !!!
par l'échange, les dialogues, l'humour le chemin est plus léger
tres gros bisous à tous
(P.S Ji-el-bê : j'aurai plutôt les yeux verts )

Écrit par : ginette | 07/06/2007

en premier lieu je dirais : Escargot !
secondement aprés : oeil ?
le terzio achéve cette triplette : Mais pourquoi l'oeil de l'escargot regarde vers la fenêtre grillagée, tout en montant le mur opposé ???
Mais qu'on m'explique, enfin.... ???
( franchement, ginette ..., c'est grave, hein ?? entre nous j'y vois aussi un beau tableau abstraitement de gamme indigo graduellement et en organisation aléatoire de délavement pigmentaire subjugué !...mais j'avoue que j'ai un faible pour ma premiére version ..)
note : i was on the infiniment irrécupérable blog de bêtise bipéde, mais y parait qu'y déménage dans l'herbe....ah, tiens je l'avais oublié celle là en général elle est verte, comme la souris ! ( elle était facile ! )
Bonne nuit .....

Écrit par : zorgole | 07/06/2007

blue hotel

Écrit par : diego mo | 08/06/2007

en ce moment je ne supporte plus le bleu!

Écrit par : jano | 17/06/2007

Les commentaires sont fermés.